Keppnispuni

Le match d'improvisation théâtrale a été créé le 21 octobre 1977 au Québec, sous la gouverne du Théâtre Expérimental de Montréal, par Robert Gravel, qui souhaitait expérimenter de nouvelles formes théâtrales et approches du public1. Afin de casser l'élitisme du théâtre, il a l’idée d’utiliser la forme du sport, en parodiant le populaire hockey sur glace (décorum et règles).

Dans cette aventure, Robert Gravel embarque plusieurs comédiens et amis : Anne-Marie Laprade, Yvan Ponton, qui créera le rôle de l'arbitre, Pierre Martineau qui deviendra le premier maître de cérémonie, ainsi que les premiers comédiens qui se lancèrent dans l'aventure.

Le concept a été déposé par Gravel (non pas Robert, mais son frère) et Yvon Leduc sous le nom de « match d'improvisation » et des championnats du monde d'improvisation furent même introduits2.

À l'origine, cet aspect compétition a été décrié par les comédiens : d'une part, il attaquait la création classique ; d'autre part, il révélait la compétition qui existe réellement dans le monde du théâtre. Mais cette notion de conflit, source de danger pour les improvisateurs, intéresse le public et bouscule l'improvisation, poussant à la créativité et la spontanéité.

Ce concept s'est développé avec beaucoup de succès au Québec d'abord, puis dans le monde francophone essentiellement. Il existe toutefois des ligues d'improvisation partout dans le monde dans différentes langues, que ce soit en anglais aux États-Unis ou en espagnol en Argentine et en Espagne.

UM OKKUR   KEPPNISPUNI   FRÉTTIR   MYNDIR   HAFA SAMBAND 
trait_vert
IS   EN   FR